Plan du réseau

Chiffres clés

  • 2 chaudières bois pour 9,7 MW
  • 92% des besoins couverts par les énergies renouvelables
  • 3 000 équivalent logements alimentés par le réseau
  • 228 000 tonnes de CO2 évitées chaque année
  • 25 km de réseau
Plan du réseau de chauffage de Maromme

Le bilan énergétique

Le réseau de chaleur de Maromme produit environ chaque année 44 000 MWh.
Sur 44 000 MWh de chaleur distribuée sur le réseau, le réseau de chaleur de Maromme vend environ 37 000 MWh de chaleur à ses clients.

Chaufferie Biomasse de Maromme

Le label « Ecoréseau de chaleur » de l’AMORCE

Le réseau de chaleur de Maromme et sa chaufferie biomasse a été récompensé en 2018 par le label « Ecoréseau de chaleur » remis par l’AMORCE (Association nationale des collectivités, des associations et des entreprises pour la gestion des déchets, de l’énergie et des réseaux de chaleur).

Certificat Ecoreseau 2018 Maromme

Ce label créé en 2013 par l’AMORCE permet de distinguer et mettre en avant les performances environnementales, économiques et sociales des meilleurs réseaux. Cette initiative contribue ainsi au développement de la filière en améliorant son image auprès des différents publics et valorise les collectivités locales qui s’engage dans cette solution.

Toutes les informations sur le label « Ecoréseau de chaleur » de l’AMORCE

Les quotas de CO2

une réglementation concernant aussi les propriétaires et locataires
Pour satisfaire aux exigences du Protocole de Kyoto, l’Administration Européenne a établi un système d’échange de quotas d’émissions de gaz à effet de serre dans la Communauté. Dans ce cadre, la mise en place de quotas d’émissions de dioxyde de carbone (CO2) a été créée le 1er janvier 2005.
La France a ainsi établi un Plan National d’Allocation des Quotas d’émissions de CO2 (PNAQ) pour un certain nombre d’entreprises du secteur de la production d’énergie, de l’industrie manufacturière et des services, dont ENGIE Solutions, soumettant les installations de combustion à respecter des quotas CO2 alloués chaque année sous peine de pénalités.
Un nouvel indicateur a alors été proposé par le SNCU (Syndicat National du Chauffage Urbain et de la Climatisation Urbaine) pour mesurer le contenu CO2 des réseaux de chaleur et permettre de situer la performance énergétique d’un réseau face aux autres sources d’énergie.

Une question sur le réseau ? Un problème technique ?

Votre réseau de chaleur, une organisation de proximité à l’écoute de vos besoins